CONSTRUCTION D'UNE HABITATION       Lieu  Saint Xandre 17138, France   Date  2009    Mission  Mission PRO    Equipe projet  FMAU    Programme  Habitat individuel  Performance   énergétique  RT 2012  Surface  162 m2 SP   Maîtrise d’ouvrage  Privée      

 

CONSTRUCTION D'UNE HABITATION   

Lieu Saint Xandre 17138, France  Date 2009   Mission Mission PRO   Equipe projet FMAU   Programme Habitat individuel Performance énergétique RT 2012 Surface 162 m2 SP  Maîtrise d’ouvrage Privée

 

 

      

  

 

         

  

 

 

 Plan Rez-de-chaussée      Incruster un palais dans l’impasse pavillonnaire.   La Maison Plus est issue d’une division parcellaire, au fond d’un lotissement des années 70, fait de pavillons aux façades soignées, aux allées immaculées et au square impeccablement tondu. Une parcelle carrée de 400 m2 pour une maison de 210 m2.   Une salle à manger d’apparat, en double hauteur, distribue toutes les pièces. Autant lobby que pièce dédiée au repas, elle dévoile la dimension réelle de la maison et les perspectives qui la traversent. A l’étage, une galerie surplombe ce lobby et fait face à une anamorphose trapézoïdale, axée sur la rue. Elle ré-interroge le paysage suburbain et le fait rentrer dans l’habitat.   Cet unique dispositif est compensé par une banalité assumée du projet. Mur de brique recouvert d’un enduit  blanc du littoral , menuiseries en aluminium anodisé, proportions des volumes et pentes de toits traditionnelles. Le toit et les gouttières sont du même aluminium, à l’obsession. Cette maison ne cherche pas l’expression d’un  bon goût . Elle se contente d’exister au milieu de ses voisines, affirme une différence infime sans jamais les toiser. Elle est presque là.    

Plan Rez-de-chaussée

 

Incruster un palais dans l’impasse pavillonnaire.

La Maison Plus est issue d’une division parcellaire, au fond d’un lotissement des années 70, fait de pavillons aux façades soignées, aux allées immaculées et au square impeccablement tondu. Une parcelle carrée de 400 m2 pour une maison de 210 m2. 

Une salle à manger d’apparat, en double hauteur, distribue toutes les pièces. Autant lobby que pièce dédiée au repas, elle dévoile la dimension réelle de la maison et les perspectives qui la traversent. A l’étage, une galerie surplombe ce lobby et fait face à une anamorphose trapézoïdale, axée sur la rue. Elle ré-interroge le paysage suburbain et le fait rentrer dans l’habitat. 

Cet unique dispositif est compensé par une banalité assumée du projet. Mur de brique recouvert d’un enduit blanc du littoral, menuiseries en aluminium anodisé, proportions des volumes et pentes de toits traditionnelles. Le toit et les gouttières sont du même aluminium, à l’obsession. Cette maison ne cherche pas l’expression d’un bon goût. Elle se contente d’exister au milieu de ses voisines, affirme une différence infime sans jamais les toiser. Elle est presque là. 

 

      

  

 

         

  

 

 

                     Plan R+1      

                    Plan R+1

 

 

      

  

 

      

  

 

 Coupe longitudinale         

Coupe longitudinale

 

 

 

      

  

 

      

  

 

    Suivez-nous sur

 

Suivez-nous sur