CONCOURS INTERNATIONAL D'ARCHITECTURE    Lieu  Chonqing 400000, Chine    Date  Juin 2012   Mission  Etude de faisabilité pour la création d’un équipement mixte, musée, archive, centre commercial et cinémas    Equipe projet  FMAU  Maîtrise d’ouvrage  Ville de Chongqing   Superficie    23000 m2 surface utile   Montant des travaux  n.d        Reconvertir un site pollué par un équipement dédié au loisir et support d’un nouvel écosystème   Le projet du Ponte Nuovo interroge la notion de pont comme seul franchissement et spectateur de cette unique fonction. Les ouvrages réalisés depuis le XIXè siècle produisent des exploits de légèreté rendus possibles grâce à l’acier qui remplace la pierre. Dans un même temps, la disparition de la clé de voûte s’accompagne d’un désintérêt pour la sous-face des ponts ; le Pont Neuf de Paris ou le Ponte Rialto de Venise sont remplacés par le Golden Gate Bridge de San Francisco ou le Viaduc de Millau.  Le Ponte Nuovo renoue avec l’ingénierie des Renaissances italienne et française : le dessin de la sous-face, l’ancrage des piles dans le sol, la limite entre les crues et la structure rappellent les principes de l’architecture de pierre, belle sous tous les angles. Le paysage n’est plus au-dessus, dans la recherche d’un panorama englobant, mais en-dessous, dans l’observation d’un écosystème abrité.   Le projet remplace la pierre par le béton dont le vieillissement rappelle celui du granit. La peau des deux piles est recouverte d’aspérités en forme de losanges qui absorbent le bruit des voitures et retiennent l’écoulement de l’eau de pluie, favorisant l’apparition des mousses.  Le climat subtropical humide de Chongqing plonge la ville dans un brouillard quasi-permanent, et la situation au cœur du bassin de Sichuan contient les vents en dehors de la ville. Le pont agit comme un accélérateur d’air, rafraîchi au contact de la rivière, purifié par les mousses présentes dans les aspérités des piles en béton, et ventilé le long des escalators.   Pour passer d’une pile à l’autre, le vide. La clé de voûte a été supprimée du dispositif. En remplacement, des épais panneaux de verre sont posés en applique sur la longueur du pont. Les regards frottent les parois losangées et plongent dans la rivière.                     

CONCOURS INTERNATIONAL D'ARCHITECTURE

Lieu Chonqing 400000, Chine   Date Juin 2012  Mission Etude de faisabilité pour la création d’un équipement mixte, musée, archive, centre commercial et cinémas   Equipe projet FMAU Maîtrise d’ouvrage Ville de Chongqing  Superficie   23000 m2 surface utile  Montant des travaux n.d  

 

Reconvertir un site pollué par un équipement dédié au loisir et support d’un nouvel écosystème

Le projet du Ponte Nuovo interroge la notion de pont comme seul franchissement et spectateur de cette unique fonction. Les ouvrages réalisés depuis le XIXè siècle produisent des exploits de légèreté rendus possibles grâce à l’acier qui remplace la pierre. Dans un même temps, la disparition de la clé de voûte s’accompagne d’un désintérêt pour la sous-face des ponts ; le Pont Neuf de Paris ou le Ponte Rialto de Venise sont remplacés par le Golden Gate Bridge de San Francisco ou le Viaduc de Millau.

Le Ponte Nuovo renoue avec l’ingénierie des Renaissances italienne et française : le dessin de la sous-face, l’ancrage des piles dans le sol, la limite entre les crues et la structure rappellent les principes de l’architecture de pierre, belle sous tous les angles. Le paysage n’est plus au-dessus, dans la recherche d’un panorama englobant, mais en-dessous, dans l’observation d’un écosystème abrité. 

Le projet remplace la pierre par le béton dont le vieillissement rappelle celui du granit. La peau des deux piles est recouverte d’aspérités en forme de losanges qui absorbent le bruit des voitures et retiennent l’écoulement de l’eau de pluie, favorisant l’apparition des mousses.

Le climat subtropical humide de Chongqing plonge la ville dans un brouillard quasi-permanent, et la situation au cœur du bassin de Sichuan contient les vents en dehors de la ville. Le pont agit comme un accélérateur d’air, rafraîchi au contact de la rivière, purifié par les mousses présentes dans les aspérités des piles en béton, et ventilé le long des escalators. 

Pour passer d’une pile à l’autre, le vide. La clé de voûte a été supprimée du dispositif. En remplacement, des épais panneaux de verre sont posés en applique sur la longueur du pont. Les regards frottent les parois losangées et plongent dans la rivière.

 

 

 

 

 

 

 

      Plan du niveau 3                         

    Plan du niveau 3

 

 

 

 

 

 

 

 

      

  

 

Suivez-nous sur