Ponte nuovo

+
  • Programme Création d’un équipement mixte de loisirs comprenant un musée, les archives de la ville, un centre commercial, des cinémas et une piscine publique
  • Lieu Chongqing, Chine
  • Maîtrise d'ouvrage Ville de Chongqing
  • Maîtrise d'oeuvre FMAU
  • Dates 2012
  • Surface 23000

    m² SDP

  • Mission Concours d’idées international
  • Responsable projet Frédéric Martinet
  • Collaborateurs Marie Merer, Alice Gibaud, Andi Vigani

Reconvertir un site pollué grâce à un équipement dédié au loisir, support d’un nouvel écosystème.

Le projet du Ponte Nuovo interroge la notion de pont comme seul franchissement et spectateur de cette unique fonction. Les ouvrages réalisés depuis le XIXème siècle produisent des exploits de légèreté rendus possibles grâce à l’acier qui remplace la pierre. Dans un même temps, la disparition de la clé de voûte s’accompagne d’un désintérêt pour la sous-face des ponts ; le Pont Neuf de Paris ou le Ponte Rialto de Venise sont remplacés par le Golden Gate Bridge de San Francisco ou le Viaduc de Millau.

Le Ponte Nuovo renoue avec l’ingénierie des Renaissances italienne et française : le dessin de la sous-face, l’ancrage des piles dans le sol, la limite entre les crues et la structure rappellent les principes de l’architecture de pierre, belle sous tous les angles. Le paysage n’est plus au-dessus, dans la recherche d’un panorama englobant, mais en-dessous, dans l’observation d’un écosystème abrité.

Le projet remplace la pierre par le béton dont le vieillissement rappelle celui du granit. La peau des deux piles est recouverte d’aspérités en forme de losanges qui absorbent le bruit des voitures et retiennent l’écoulement de l’eau de pluie, favorisant l’apparition des mousses.

Le climat subtropical humide de Chongqing plonge la ville dans un brouillard quasi-permanent, et la situation au cœur du bassin de Sichuan contient les vents en dehors de la ville. Le pont agit comme un accélérateur d’air, rafraîchi au contact de la rivière, purifié par les mousses présentes dans les aspérités des piles en béton, et ventilé le long des escalators.

Pour passer d’une pile à l’autre, le vide. La clé de voûte a été supprimée du dispositif. En remplacement, des épais panneaux de verre sont posés en applique sur la longueur du pont. Les regards frottent les parois losangées et plongent dans la rivière.

  • Programme Creation of a mixed leisure facility including a museum, city archives, a shopping center, cinemas and a public swimming pool
  • Location Chongqing, Chine
  • Client City of Chongqing
  • Team FMAU
  • Size 23000

  • Mission International ideas competition
  • Project manager Frédéric Martinet
  • Project team Marie Merer, Alice Gibaud, Andi Vigani

Reclaiming a polluted site through a leisure facility, supporting a new ecosystem.

The Ponte Nuovo project questions the concept of a bridge solely as a crossing point and a spectator of this single function. Structures built since the 19th century have achieved feats of lightness made possible by steel replacing stone. Simultaneously, the disappearance of the vault’s key is accompanied by a lack of interest in the undersides of bridges; the Pont Neuf in Paris or the Rialto Bridge in Venice are replaced by the Golden Gate Bridge in San Francisco or the Millau Viaduct.

The Ponte Nuovo reconnects with the engineering of the Italian and French Renaissances: the design of the underside, the anchoring of the piers into the ground, and the boundary between floods and the structure recall the principles of stone architecture, beautiful from all angles. The landscape is no longer above, in the pursuit of an encompassing panorama, but below, in the observation of a sheltered ecosystem.

The project replaces stone with concrete, whose aging resembles that of granite. The skin of the two piers is covered with diamond-shaped roughness that absorbs car noise and retains rainwater flow, promoting the growth of moss.

The humid subtropical climate of Chongqing shrouds the city in almost permanent fog, and its location in the heart of the Sichuan basin keeps winds outside the city. The bridge acts as an air accelerator, cooled by contact with the river, purified by the moss present in the concrete’s diamond-shaped roughness, and ventilated along the escalators.

To cross from one pier to the other, there’s a void. The vault key has been removed from the design. Instead, thick glass panels are applied along the length of the bridge. Gazes graze against the diamond-shaped walls and plunge into the river.