TRANSFORMATION D'UN IMMEUBLE    Lieu  Royan 17200, France    Date  2017     Mission  Mission complète Base + EXE    Equipe projet  FMAU  Programm  e  Transformation d'un immeuble en 2 appartements familiaux et une galerie   Surface  250 m2 SHON    Maîtrise d’ouvrage  Privée   Crédits Photographiques  © Antoine Espinasseau   Fusionner les fantasmes     Le marché de la location saisonnière de logements, conditionné par une surenchère numérique, tend à exacerber les clichés, le localisme. L’objectif, principalement commercial, vise à fabriquer « une expérience » unique. Le Ciel de Royan répond en partie à ce désir, mais il explore surtout les qualités intrinsèques d’une architecture remarquable, pour les fusionner à un quotidien ordinaire.  L’immeuble construit en 1957 par l’architecte Roger Mialet pour le fondateur du festival d’Art contemporain de Royan, déploie sur 4 niveaux une grande villa et un cabinet médical. L’architecture originelle, déjà conçue pour la réalisation de 2 logements, a subi des modifications mineures sur la structure. La maison est construite sur une ossature mixte de poteaux et de poutres béton, avec des façades non porteuses en partie, et d’une cage d’escalier centrale servant de contreventement.  Pour le projet, aucun n’élément structurel n’a été touché. En revanche, l’organisation intérieure propose un plan complexe de 2 logements et d’une galerie, pour recevoir 2 groupes séparément ou conjointement. Les logements fonctionnent alors comme une grande maison, ou comme 2 appartements étanches. Chacun dispose de vastes terrasses et balcons, dont les orientations variées préviennent toute promiscuité. Il en résulte une perception d’espaces multiples dans lesquelles 16 personnes peuvent facilement cohabiter.  La configuration variable, associée aux impératifs de conforts contemporains, a poussé à une investigation archéologique des réseaux existants (électricité, plomberie et ventilation), pour organiser les espaces non connectés à ces flux. Au final, même si de conséquents travaux ont été opérés, l’illusion d’une intervention a minima perdure.      

TRANSFORMATION D'UN IMMEUBLE

Lieu Royan 17200, France   Date 2017    Mission Mission complète Base + EXE   Equipe projet FMAU Programme Transformation d'un immeuble en 2 appartements familiaux et une galerie  Surface 250 m2 SHON   Maîtrise d’ouvrage Privée  Crédits Photographiques © Antoine Espinasseau

Fusionner les fantasmes  

Le marché de la location saisonnière de logements, conditionné par une surenchère numérique, tend à exacerber les clichés, le localisme. L’objectif, principalement commercial, vise à fabriquer « une expérience » unique. Le Ciel de Royan répond en partie à ce désir, mais il explore surtout les qualités intrinsèques d’une architecture remarquable, pour les fusionner à un quotidien ordinaire.

L’immeuble construit en 1957 par l’architecte Roger Mialet pour le fondateur du festival d’Art contemporain de Royan, déploie sur 4 niveaux une grande villa et un cabinet médical. L’architecture originelle, déjà conçue pour la réalisation de 2 logements, a subi des modifications mineures sur la structure. La maison est construite sur une ossature mixte de poteaux et de poutres béton, avec des façades non porteuses en partie, et d’une cage d’escalier centrale servant de contreventement.

Pour le projet, aucun n’élément structurel n’a été touché. En revanche, l’organisation intérieure propose un plan complexe de 2 logements et d’une galerie, pour recevoir 2 groupes séparément ou conjointement. Les logements fonctionnent alors comme une grande maison, ou comme 2 appartements étanches. Chacun dispose de vastes terrasses et balcons, dont les orientations variées préviennent toute promiscuité. Il en résulte une perception d’espaces multiples dans lesquelles 16 personnes peuvent facilement cohabiter.

La configuration variable, associée aux impératifs de conforts contemporains, a poussé à une investigation archéologique des réseaux existants (électricité, plomberie et ventilation), pour organiser les espaces non connectés à ces flux. Au final, même si de conséquents travaux ont été opérés, l’illusion d’une intervention a minima perdure.

 

 

             

 

 

 

 

 

                              Plan R+1            

                              Plan R+1

 

 

 

 

    

 

 

             

 

 

 

 

 

                             Plan R+2            

                             Plan R+2

 

 

 

 

    

 

 

          

 

 

 

 

                              Plan R+3            

                              Plan R+3

 

 

 

 

    

 

 

FMAU-LAROCHELLE-APPARTEMENTS-HD-64.jpg