CONSTRUCTION D'UNE HABITATION    Lieu  Favars 19330, France    Date  2012 2014    Mission  Mission complète Base + EXE    Equipe projet  FMAU,  Compétences géotechnique,  Z ingénierie, P. Lefèvre    Programme  Habitation individuelle    Performance énergétique  RT 2012   Surface  110 m2 SPet 60 m2d’annexes    Maîtrise d’ouvrage  Privée       Construire une maison presque rose.     Le rose n’est pas l’objet du projet, mais l’aboutissement d’un long raisonnement mené conjointement avec les maîtres d’ouvrage.   Le lotissement du Mamelon tire son nom évocateur du relief sur lequel il repose. La parcelle est située au bout de l’impasse, dans un angle qui lui donne sa configuration en forme de «L». Les maisons voisines, sélectionnées parmi les catalogues de constructeurs régionaux, sont implantées sur des logiques insulaires, comme des objets posés au milieu de leur parcelle. Les teintes de murs et de toitures sont dépareillées et créent un patchwork multicolore.    La forme atypique de la parcelle sert de support à l’implantation de la maison, organisée autour de 2 volumes perpendiculaires, le garage et l’habitation.  Le premier développe sa façade sur la rue, tandis que l’habitation tourne le dos à celle-ci et s’ouvre sur le paysage vallonné. Le projet présente deux visages, l’un introverti, replié et suburbain, l’autre extraverti, ouvert et territorial. Ce double effet est accentué par la topographie ; la maison donne l’illusion d’un rez-de-chaussée côté rue, mais révèle sa vraie dimension côté jardin avec les 2 niveaux.  Une serre relie les deux volumes et joue le rôle d’entrée et de régulateur thermique.   Pour atténuer la dimension critique du projet et le raccorder à son environnement pavillonnaire, la teinte rose anjou a été choisie en fonction de la palette chromatique du patchwork.  La maison se confond avec son environnement bâti.   A l’intérieur, la maison, compacte, s’organise autour d’une pièce de réception sur deux niveaux. La largeur de la maison permet de libérer l’espace intérieur de tout élément porteur.  Dans le même souci d’économie, la maison ne compte que 4 baies coulissantes, en aluminium anodisé, matériau également utilisé pour la porte de garage et la serre.       

 

CONSTRUCTION D'UNE HABITATION

Lieu Favars 19330, France   Date 2012 2014   Mission Mission complète Base + EXE   Equipe projet FMAU,  Compétences géotechnique,  Z ingénierie, P. Lefèvre   Programme Habitation individuelle   Performance énergétique RT 2012  Surface 110 m2 SPet 60 m2d’annexes   Maîtrise d’ouvrage Privée 

 

Construire une maison presque rose.  

Le rose n’est pas l’objet du projet, mais l’aboutissement d’un long raisonnement mené conjointement avec les maîtres d’ouvrage. 

Le lotissement du Mamelon tire son nom évocateur du relief sur lequel il repose. La parcelle est située au bout de l’impasse, dans un angle qui lui donne sa configuration en forme de «L». Les maisons voisines, sélectionnées parmi les catalogues de constructeurs régionaux, sont implantées sur des logiques insulaires, comme des objets posés au milieu de leur parcelle. Les teintes de murs et de toitures sont dépareillées et créent un patchwork multicolore.  

La forme atypique de la parcelle sert de support à l’implantation de la maison, organisée autour de 2 volumes perpendiculaires, le garage et l’habitation.  Le premier développe sa façade sur la rue, tandis que l’habitation tourne le dos à celle-ci et s’ouvre sur le paysage vallonné. Le projet présente deux visages, l’un introverti, replié et suburbain, l’autre extraverti, ouvert et territorial. Ce double effet est accentué par la topographie ; la maison donne l’illusion d’un rez-de-chaussée côté rue, mais révèle sa vraie dimension côté jardin avec les 2 niveaux.  Une serre relie les deux volumes et joue le rôle d’entrée et de régulateur thermique. 

Pour atténuer la dimension critique du projet et le raccorder à son environnement pavillonnaire, la teinte rose anjou a été choisie en fonction de la palette chromatique du patchwork.  La maison se confond avec son environnement bâti. 

A l’intérieur, la maison, compacte, s’organise autour d’une pièce de réception sur deux niveaux. La largeur de la maison permet de libérer l’espace intérieur de tout élément porteur.  Dans le même souci d’économie, la maison ne compte que 4 baies coulissantes, en aluminium anodisé, matériau également utilisé pour la porte de garage et la serre. 

 

 

      

  

 

 Plan Rez-de-jardin         

Plan Rez-de-jardin

 

 

 

 Plan Rez-de-chaussée         

Plan Rez-de-chaussée

 

 

 

      

  

 

    Suivez-nous sur

 

Suivez-nous sur