Parking actif

+
  • Programme Transformation d’un parking en lieu productif (énergie & aliment)
  • Maîtrise d'ouvrage Gaz de France (concours d'idées)
  • Maîtrise d'oeuvre FMAU + Simon de Dreuille
  • Dates 2003
  • Mission Etudes
  • Photos Simon de Dreuille & FMAU
  • Responsable projet Frédéric Martinet

Des litchis sur ma mini.

Un parking, ici, là, n’importe où. Je me gare, 1 minute, 1 heure, 1 journée. Je ne l’aime pas et pourtant, je ne le vois plus. Il est là.

Un parking, ici où là, peu importe. Un murmure au dessus de ma tête. Des clapotis dans un nuage. Un escalier à ma droite ; je m´élève.

Une allée vaporeuse. Je m’engouffre ; à droite, des navets sortent de terre, à gauche une brasse coulée, des verres anisés trinquent, un enfant se balance, il rit, le cochonnet fluo attend que les boules le rejoignent, un homme lit en attendant, la chlorophylle photosynthétise.

Je suis à Paris, Johannesburg, Shenzhen, Bratislava, Helsinki. Une tour de mille étages, une usine aux cent kilomètres de tubes de gaz, un centre commercial de dix boutiques ; mes tomates rougissent, mes mangues s’attendrissent, mes litchis s´hérissent.

Il est tard. Je glisse du nuage pour rejoindre l’autre sol, celui de ma voiture ; le reblochon et l’édam se disputent l’air, une constellation nous illumine. Un marché. Il fait nuit. La journée commence.

 

Hédonisme : (1877 du grec hedonê « plaisir ») Philo Doctrine qui prend pour principe de la morale la recherche du plaisir, de la satisfaction. Voir Eudémonisme. _ Psychan Recherche du plaisir par investissement de la libido sur certaines parties du corps, au cours du développement normal de l’enfant. Hédonisme oral, anal ou génital.

  • Programme Transformation of a car park into a productive place (energy & food)
  • Client Gaz de France (idea competition)
  • Team FMAU + Simon de Dreuille
  • Mission Design
  • Photography Simon de Dreuille & FMAU
  • Project manager Frédéric Martinet

Lychees on my mini.

A parking lot, here, there, anywhere. I park for 1 minute, 1 hour, 1 day. I don’t like it and yet I don’t see it anymore. It’s here.

A parking lot, here or there, it doesn’t matter. A whisper above my head. Lapping in a cloud. Stairs to the right; I’m rising.

A misty alley. I rush in; turnips are coming out of the ground on the right, racing breaststrokes, aniseed glasses clinking and a child swinging on the left, he laughs, the fluorescent jack ball is waiting for the balls to join him, a man is reading while waiting, the chlorophyll is photosynthesizing.

I am in Paris, Johannesburg, Shenzhen, Bratislava, Helsinki. A thousand-floors tower, hundred kilometers of gas pipes in a factory, a ten-shops shopping center; my tomatoes are turning red, my mangoes are softening, my lychees are ruffling.

It’s late. I slip from the cloud to reach the other ground, my car’s ground; reblochon and edam smells are competing, a constellation is illuminating us. A market. It’s night. The day begins.