Su Persiana x2

+
  • Programme Reconquête de quatre dents creuses dans la vieille ville d’Alicante
  • Lieu Alicante 03001, Espagne
  • Maîtrise d'ouvrage Ville d’Alicante
  • Maîtrise d'oeuvre FMAU
  • Dates 2007
  • Surface 314

    m² SHON (pour les 4 logements)

  • Mission Concours
  • Photos FMAU
  • Responsable projet Frédéric Martinet

Super-mitoyenneté.

 

La largeur de 90 cm est une dimension européenne générique de passage, résultante d’une largeur normative de porte.  A travers cette largeur, l’ensemble des mobiliers peuvent être déplacés facilement. Dans cette largeur, deux personnes peuvent se croiser, se frôler, encourageant un contact physique quotidien. 90 cm est la largeur de référence du projet.

Le concept de « maison » est en constante évolution. Chaque époque voit une adéquation entre une image rêvée et sa réalité constructive, programmatique, sociale. Aujourd’hui, l’impact du loisir et du temps libre modifie l’utilisation de l’habitat. La répartition spatiale jour/nuit laisse place à une multiplication des activités, avec une présence forte de l’ordinateur dans le quotidien. La musique, la télévision, le cinéma, la web culture inonde la maison. En parallèle, la lecture, l’écriture, les jeux, les soirées entre amis, la fête anime la vie du logement. Le loisir, longtemps caché, affirme aujourd’hui sa visibilité, redessine les nouvelles limites de l’espace domestique.

Le projet propose 2 patios flexibles, couverts par une fenêtre industrielle de désenfumage, qui peut être ouverte le temps de ventiler la maison, et d’évacuer les excès de chaleur. L’air circule entre les deux patios, ondule le long des parois des pièces d’eau, balaie le rez-de-chaussée, avant de ressortir par l’autre fenêtre. L’implantation de la parcelle, orientée Nord/Sud, permet d’organiser une ventilation croisée à travers les patios.

Le projet s’enveloppe dans une persienne globale, découpée en trois bandes, qui filtre l’air, le soleil, les vues et dissimule les balcons de chacune des chambres et les différents appareillages en toitures.

L’icône de la maison passe par une continuité entre un sol et l’habitat qui l’occupe. Le logement comme extrusion du sol. La densité urbaine du quartier San Anton a produit historiquement des parcelles étroites et hautes, occupées par des logements unifamiliaux. Le projet préserve cette trace urbaine. La parcelle est donc découpée en 2. Une matrice est développée sur ce sol. Ensuite, une copie est reproduite à l’identique. L’attribution de ces deux maisons est menée dans une logique de mixité sociale. Tandis que la maison 1 peut être proposée à une famille avec 3 enfants, la maison 2 peut être louée par 4 étudiants ou jeunes travailleurs.

Une écologie active des matériaux et des techniques de mise en œuvre complète le dispositif de maîtrise des énergies. Les matériaux sont sélectionnés selon leur bilan écologique, depuis la facilité d’approvisionnement, leur procédé de fabrication, l’utilisation de technique peu consommatrice d’eau, et leur performance technique de résistance et conductivité thermique.

  • Programme Reclamation of four empty plots in the old town of Alicante
  • Location Alicante 03001, Espagne
  • Client City of Alicante
  • Team FMAU
  • Size 314

    m² (for the four accommodations)

  • Mission Architectural competition
  • Photography FMAU
  • Project manager Frédéric Martinet

Super-proximity.

90 cm is a generic European dimension for passage, resulting from a standard door width. Through that width, all furniture can be easily moved around. In this width, two people can cross paths, brush against each other, encouraging daily physical contact. 90 cm is the reference width of the project.

The concept of « home » is constantly evolving. Each era sees a match between an idealized image and its constructive, programmatic, and social reality. Today, the impact of leisure and free time is changing the use of living spaces. The spatial division between day and night, previously prevalent, now gives way to a multiplication of activities, with computers playing a significant role in daily life. Music, television, cinema, and web culture flood the home. Simultaneously, reading, writing, games, evenings with friends, and celebrations enliven the life of the residence. Leisure, once hidden, now asserts its visibility, reshaping the new boundaries of domestic space.

The project proposes 2 flexible patios, covered by an industrial smoke-extraction window that can be opened to ventilate the house and expel excess heat. Air circulates between the two patios, ripples along the walls of the water areas, sweeps the ground floor, and then exits through the other window. The orientation of the plot, north-south, allows for cross ventilation through the patios.

The project envelops itself in a global shutter, divided into three bands, which filter air, sunlight, views, and conceals the balconies of each room and various rooftop equipment.

The icon of the house lies in the continuity between the floor and the habitat it occupies. Housing as an extrusion of the ground. The urban density of the San Anton neighborhood has historically produced narrow and tall plots, occupied by single-family homes. The project preserves this urban trace. The parcel is therefore divided in 2. A matrix is developed on this ground. Then, a copy is reproduced identically. The allocation of these two houses is carried out with a logic of social mix. While house 1 can be offered to a family with 3 children, house 2 can be rented by 4 students or young workers.

An active ecology of materials and implementation techniques complements the energy management system. Materials are selected based on their ecological footprint, ease of sourcing, manufacturing process, use of water-saving techniques, and technical performance of resistance and thermal conductivity.